Les motivations des bénévoles de crise : Pourquoi s’engagent-ils ?

La littérature scientifique sur les motivations des bénévoles est très riche et vaste, mais celle portant sur les bénévoles qui s’engagent dans des activités liées à des situations de crise, ce qu’on appelle les bénévoles de crise (crisis volunteers) est moins développée. À travers une méta-analyse de la littérature portant sur le bénévolat, les crises, les motivations et l’assistance téléphonique (cette dernière étant l’une des activités de bénévolat de crise la plus documentée), l’article Why Do They Do It? A Qualitative Interpretive Meta-Synthesis of Crisis Volunteers’ Motivations, s’interroge sur ce qui motive les gens à faire du bénévolat dans un travail éprouvant sur le plan émotionnel. Par exemple le fait de répondre à une ligne d’assistance en cas de crise, par rapport à d’autres opportunités de bénévolat moins éprouvantes sur le plan émotionnel.

De manière générale, cette recherche suggère que la motivation des bénévoles de crise peut s’expliquer par un mélange de pulsions altruistes et égoïstes. Plus spécifiquement, les raisons que ces bénévoles ont pour s’engager correspondent au besoin de redonner à la communauté, de donner sens à leur vie à travers l’engagement communautaire et de trouver un sens profond de la condition humaine. S’ajoute aussi l’expérience partagée de la souffrance : le bénévole veut alléger chez l’autre une souffrance qu’il a vécue dans le passé.  L’épanouissement personnel est un autre motivateur. Les bénévoles trouvent gratifiant de pouvoir aider d’autres personnes en difficulté. Cela les aide aussi à passer à travers des changements dans leur vie.

Ces résultats correspondent à deux des trois grandes catégories de motivations du bénévolat que l’on retrouve dans n’importe quel contexte soit l’altruisme et l’épanouissement personnel. La croissance personnelle, qui est le troisième facteur, n’a pas été répertoriée dans cette analyse.

Finalement, l’article recommande aux organisations qui recrutent des bénévoles de crise de souligner constamment l’impact que les bénévoles ont sur ceux qu’ils aident, par exemple à travers des témoignages, et de donner du support et des orientations claires.

Référence complète :

Aguirre, R. T., & Bolton, K. M. (2013). Why do they do it? A qualitative interpretive meta-synthesis of crisis volunteers’ motivations. Social Work Research, 37(4), 327-338.